DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

Le nouveau venu : l’Administrateur Général des Données

La création d’un poste d’Administrateur Général des Données (1AGD) s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’action publique et valide enfin la réalité et la nécessité de la gouvernance par la donnée.

 

Administrateur général des données : un nouveau poste créé par l'Etat français

 

Une volonté de l’Etat de rationaliser l’exploitation des données

L’avènement du numérique, l’explosion d’internet et des réseaux sociaux permettent à des milliards de citoyens partout dans le monde d’avoir un accès instantané à l’information, de s’informer et de communiquer en temps réel. Cela génère ainsi de nouvelles ambitions et donne de nouveaux pouvoirs au citoyen.

Les données de l’État sont sous-exploitées ; il est nécessaire de les rationaliser pour une meilleure exploitation. Le gouvernement a la volonté d’accélérer le recours au numérique comme levier de modernisation.

L’idée est d’améliorer les données produites avec l’objectif d’en faciliter la circulation au sein des administrations, de permettre aux chercheurs et aux entreprises de les utiliser sans oublier les citoyens ; les données doivent être faciles d’accès et lisibles par tous pour pouvoir s’en saisir.

Certaines de ces données ont vocation à être publiées en données ouvertes (1open data). Il peut s’agir de données publiques produites ou reçues dans le cadre d’une mission de service public notamment : subventions, dépenses, budgets, chiffres du chômage, etc.

Pour l’instant, l’action est mise en place au sein des services placés sous la tutelle de l’État (1services centraux et déconcentrés, établissements publics rattachés). Les collectivités territoriales ne sont pas concernées dans l’immédiat.

Le rôle de l’Administrateur Général des Données

L’ADG travaillera à améliorer le formatage des données et leur compatibilité.

L’Open Government Partnership (1OGP) a été créé en septembre 2011 par 8 pays ; désormais 64 pays en sont membres et la France a rejoint le comité directeur depuis le mois d’octobre.
Cela lui permettra ainsi de bénéficier de l’échange de bonnes pratiques dans le domaine.

En conclusion, la volonté étatique est forte pour développer et simplifier le recours au numérique.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 175 avis
Très bonne organisation des cours...
maureen
J’ai beaucoup apprécié les explications claires et précises de chaque interlocuteur qui ont dû expliquer le fonctionnement de cette institu...
collart
Bien dans l'ensemble, bien organisé pour suivre les cours, avec plus d'exercice élèves professeurs en communication via le site serait encore ...
aziz
il y a une bonne suivi des élèves et aussi, je trouve que tout est organisé de façon à donner les bonnes conditions de travail, pour la réu...
daroueche

Autres articles du blog