DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

La centième édition du congrès des maires !

Le congrès des maires de France et des présidents d’intercommunalité se réunit chaque année, depuis cent ans. Ces quelques jours permettent aux différentes autorités territoriales de se rencontrer et d’échanger. C’est également l’occasion pour le Gouvernement et le Président de la République de faire quelques annonces en matière de politique territoriale.

 

 

Les origines du congrès

 

L’Association des maires de France, créée en 1907, organise le congrès des maires. Cette association, reconnue d’utilité publique, veille à ce que les mesures relatives à la décentralisation continuent de garantir aux communes une vraie autonomie de gestion dans leurs affaires locales. Elle s’implique également pour que les maires disposent des moyens, aussi bien financiers que juridiques, pour assurer les missions qui sont les leurs.

L’AMF, aujourd’hui présidée par le maire de Troyes, François Baroin, intervient comme interlocuteur privilégié des pouvoirs publics.

 

Le menu de la centième édition

La centième édition du congrès des maires et présidents d’intercommunalité s’est tenue du 21 au 23 novembre 2017. Il a été l’occasion pour ceux-ci de se faire entendre du Premier Ministre et du Président de la République ; mais également de faire part de leur mécontentement relatif à certaines évolutions.

– Dans son discours, le Président de la République a renouvelé son intention de supprimer pour 80 % des Français la taxe d’habitation sur les trois prochaines années. Il s’est donné une année pour aboutir à une refonte totale de la fiscalité locale.

– La loi de programmation 2018-2022 prévoit également une maîtrise des dépenses de fonctionnement dans le cadre d’une contractualisation pour 600 communes, mais le Président a confirmé que 99 % des villes n’étaient pas concernées. De ce fait, pour la grande majorité, les concours financiers de l’État seront maintenus sans contrepartie.

– S’agissant de la maîtrise des dépenses de fonctionnement, un taux de 1,2 % de hausse a été fixé dans le projet de loi de finances, mais ce taux pourrait être adapté « en fonction des réalités du terrain et des efforts déjà effectués ».

– De la souplesse a également été annoncée en ce qui concerne la loi de programmation sur le désendettement des collectivités, en tenant compte des situations particulières.

– Le Président a confirmé la limitation à trois mandats consécutifs pour les maires de communes de plus de 3 500 habitants, des présidents de conseils généraux et régionaux et d’intercommunalités.

– S’agissant de l’organisation du territoire, la création en juillet dernier de l’Agence de cohésion des territoires doit permettre d’améliorer la situation d’un certain nombre de territoires et d’éviter les déserts numériques, médicaux ou juridiques.

 

Pour conclure

Ce centième congrès des maires a été le premier pour le Président et son gouvernement. Le prochain sera sans doute l’occasion de tirer un premier bilan des mesures préconisées dans le cadre de la République en marche.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 207 avis
Personnel dynamique à l’ecoute Et agréable ! Des fascicules pratiques d’utilisation...
maéva
J en suis juste au commencement mais il y a un très bon suivi des élèves....
duhamel
Les cours sont bien et détaillés ... ils sont faciles a comprendre...
allison-marie-anne-laure
Si quelqu'un prépare un concours je l'encouragerais à suivre la même voix que moi et franchir le cap!...
philippe

Autres articles du blog