DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Ouverture du centre humanitaire d’accueil pour réfugiés à Paris

C’est au 70 boulevard Ney, à Paris, que le centre humanitaire pour réfugiés a dernièrement ouvert ses portes.

Après le démantèlement de plusieurs sites dans la capitale, ce lieu se veut « une alternative digne à la rue » selon Anne Hidalgo, maire de Paris, qui a porté le projet avec Emmanuel Cosse, ministre du Logement.

ouverture centre aide refugies

L’aménagement du centre

Le centre de 400 places est implanté sur un ancien entrepôt de la SNCF d’une surface d’environ 10 000 m2. À l’intérieur sont dispersés 8 « villages », comprenant chacun 12 cabanes de 16 m2 équipées de 4 lits. Sont installés également une laverie, une « boutique » distribuant gratuitement des vêtements et des kits d’hygiène, des tables de ping-pong et un pôle santé.

À noter : le centre est entièrement démontable et sera déménagé dans 18 mois.
Le site est destiné à accueillir uniquement des hommes seuls arrivés récemment en France. La durée du séjour est prévue entre 5 et 10 jours maximums.

Le projet a coûté 6,6 millions d’euros à la ville de Paris et 1,3 million à l’État. Le centre accueille 120 salariés et quelques centaines de bénévoles.

Une situation contrastée

Malgré les maraudes, une dizaine d’exilés seulement se sont présentés le matin de l’ouverture. Or le centre en attendait beaucoup plus, voire redoutait de faire face à une saturation. Selon Emmaüs Solidarité, seuls 220 lits sur 400 étaient occupés une semaine après l’ouverture. Pourtant, le nombre de migrants qui arrivent chaque jour à Paris est estimé entre 50 et 70.

A priori, le système n’est pas suffisamment lisible. Les critères d’entrée dans le centre ne sont pas clairement explicités et dans les rues, les migrants craignent les autorités. En conséquence ils se cacheraient, ce qui compliquerait davantage la mise en œuvre d’une aide humanitaire.

En conclusion

L’ouverture du centre pose aujourd’hui question. Les lits ne sont pas tous occupés, malgré l’annonce d’un « accueil inconditionnel ». Il faudra attendre quelques semaines de mise en route pour effectuer un premier bilan.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 175 avis
C'est bien mais des exercices qui se valide mal...
elodie
c'est un bon service, ils répondent aux attentes très rapidement et avec des réponses claires et correcte....
anrafati
Je recommande...
orlane
BONJOUR TOUT D’ABORD JE TIENS À REMERCIER COURS SERVAIS POUR MON INSCRIPTION ET MON INTÉGRATION AU SEIN DE LA STRUCTURE !! ENSUITE JE TIENS ...
hakima

Autres articles du blog