DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Les déserts médicaux

On compte aujourd’hui en France de nombreux déserts médicaux, c’est-à-dire des territoires où l’offre est insuffisante pour répondre aux besoins de la population. La ministre de la Santé lance un plan national de lutte contre les déserts médicaux.

Les causes et les effets de la désertification médicale

Les praticiens sont mal répartis sur les territoires. La situation est plus préoccupante pour les spécialistes que pour les généralistes. On constate également une baisse des effectifs pour les professions paramédicales, comme les kinésithérapeutes et les infirmiers. Les régions les plus touchés sont la Picardie et le Centre. En Ile de France, certaines banlieues sont également sous-dotées en médecins. Mais ce sont les zones rurales qui sont les plus touchées, car les conditions de travail y sont plus difficiles. Les jeunes médecins hésitent à s’installer dans des zones isolées manquant d’infrastructures de communication et préfèrent être salariés dans des établissements situés dans les villes.

Des initiatives locales et privées pallient le manque de praticiens et les inégalités d’accès aux soins

Les communes soutiennent financièrement l’installation de médecins ou recrutent des médecins étrangers. La création des maisons médicales est une solution souvent explorée car elle permet le regroupement des professionnels de santé en mutualisant les coûts et en répartissant la charge de travail. Des expérimentations sont lancées comme les centres de télémédecine.

déserts médicaux : quels sont les risques et solutions à mettre en oeuvre

Le Pacte « Territoire-Santé » : 12 engagements autour de 3 objectifs

Le 13 décembre 2012, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, lance un Pacte national pour lutter contre les déserts médicaux. Elle fixe trois grands objectifs : changer la formation et faciliter l’installation de jeunes médecins dans les zones sous-dotées en praticiens, transformer les conditions d’exercice des professionnels de santé et investir dans les territoires isolés. Le Pacte comprend douze engagements : un stage en médecine générale pour 100% des étudiants, 1500 bourses d’engagement de service public d’ici à 2017, 200 praticiens territoriaux de médecine générale dès 2013, un référent-installation dans chaque région, développer le travail en équipe, rapprocher les maisons de santé des universités, développer la télémédecine, accélérer les transferts de compétence, garantir un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes d’ici à 2015, permettre aux professionnels hospitaliers et salariés de s’appuyer sur les structures ambulatoires, adapter les hôpitaux de proximité et responsabiliser les centres hospitaliers de niveau régional à l’égard de leur territoire, conforter les centres de santé.

Un bilan encourageant

Plusieurs de ces mesures ont contribué au retour des médecins dans les territoires manquant de professionnels. Le contrat de praticien territorial de médecine générale qui permet la garantie de revenus pour les médecins qui s’installe dans des déserts médicaux a eu un certain succès, avec 180 signatures en 2013 et 200 nouvelles installations prévues pour 2014. Il en est de même pour le contrat d’engagement de service public qui a permis à 591 étudiants d’opter pour une bourse en contrepartie de l’engagement de l’installation dans un désert médical.

Ce Pacte est salué par l’association des petites villes de France comme « une prise de conscience à le hauteur des enjeux ».

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 206 avis
) Très bon application -)...
allaoui
Je viens de recevoir mes cours en dossier j'ai encore du mal avec internet mais j'ai confiance en votre organisme maintenant me reste plus qu'à ...
taniela
Service attentif, à l'écoute, rien à dire. Très contente, je recommande fortement....
adeline
Sérieux, quand je téléphone à l'école je toujours réponse à mes interrogations....
maryse

Autres articles du blog