DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Les élections sénatoriales

Le Parlement français est constitué de l’Assemblée nationale et du Sénat, soit deux chambres, ce qu’on appelle le bicaméralisme. Même si son mode de fonctionnement est proche de celui de l’Assemblée nationale, le mode de désignation des membres du Sénat est totalement différent. Les élections sénatoriales du 24 septembre sont l’occasion de faire le point sur cette institution.

 

Des législateurs en chambre haute

De la même manière que les députés, les sénateurs sont des législateurs, dont le rôle principal est de voter les lois. Pour ce faire, ils disposent de l’initiative législative : ils peuvent déposer des propositions de loi.

Après le vote d’une loi, 60 sénateurs – comme 60 députés – peuvent saisir le Conseil constitutionnel afin que celui-ci se prononce sur sa conformité par rapport à la Constitution.

De la même façon qu’un député, un sénateur peut interroger le Gouvernement ou examiner son travail au sein d’une commission d’enquête.

Le rôle du président du Sénat

Les prérogatives du président du Sénat sont importantes. Au-delà de veiller au bon fonctionnement de la chambre, il peut être amené à exercer provisoirement les fonctions de Président de la République si ce dernier est empêché, s’il démissionne ou décède.

Il est également en charge de nommer trois des neuf membres du Conseil constitutionnel.

Les élections sénatoriales

Les sénateurs, au nombre de 348, sont élus au suffrage universel indirect par un collège composé de 162 000 grands électeurs répartis par département. Ces grands électeurs, pour lesquels le vote est obligatoire, sont désignés comme délégués par leurs assemblées respectives ; il s’agit de parlementaires, de conseillers régionaux, départementaux ou municipaux.

Le Sénat se renouvelle par moitié tous les trois ans. Le 24 septembre, ce sont donc 170 sièges qui ont été renouvelés, les 178 autres le seront en septembre 2020.

Les enjeux des élections de 2017

L’enjeu de ces élections sénatoriales était très important pour le Président Macron, même s’il dispose de la majorité absolue à l’Assemblée nationale : en effet, certaines réformes annoncées nécessitent une majorité des trois cinquièmes du Parlement.

Or, les résultats des élections, donnant la part belle à la droite, n’étaient pas ceux attendus par l’exécutif. Ce bilan peut s’expliquer par un ancrage local insuffisant de la République en marche ; par ailleurs, un certain nombre de mesures annoncées par le nouvel exécutif divisent la sphère politique.

Conclusion

Nous y voilà, les dernières élections de l’année en France ont eu lieu. Chacun étant maintenant installé, il est venu le temps du travail. Président, Gouvernement, députés, sénateurs, tout le monde est en place pour les prochaines années.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 175 avis
Un bon encadrement et des bons conseils...
walid
Super bien formation super des gens agréable...
christophe
la formation a distance me plait beaucoup et je suis très fière de la formation cours servais fonction public merci beaucoup cours servais je v...
carigny
Très bien...
ibrahima-sory

Autres articles du blog