DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

L’ère des civic tech

Le monde bouge et les façons de faire de la démocratie ne font pas exception. Pour faire face aux mutations de la société sont apparues les civic tech : des plateformes et applications mobiles conçues pour renforcer l’engagement citoyen et construire la démocratie du XXIsiècle.

 

Un nouveau modèle démocratique 

Le terme de civic tech existe aux États-Unis depuis 2013 et est apparu en France en 2015. Il renvoie à des plateformes de budgets participatifs, des pétitions en ligne, des applications pour interpeller des élus ou pointer des dysfonctionnements locaux par exemple. Ils émergent le plus souvent en réponse à une contestation citoyenne. Internet permet de réduire les coûts et constitue ainsi un outil très efficace pour sensibiliser et rassembler autour d’une cause.

 

Quels enjeux ?

Les politiques sont en perte de vitesse et de crédibilité notoires au sein de la population. Et c’est ici que pourrait se jouer l’influence des civic tech, dont les enjeux seraient :

  • informer et permettre une plus grande transparence ;
  • augmenter la participation citoyenne dans la décision et la mise en place de politiques publiques ;
  • améliorer l’aspect administratif grâce aux technologies.

 

Les initiatives françaises

Une cinquantaine de civic tech sont recensés aujourd’hui. La France est plutôt considérée comme un pays précurseur avec de nombreuses initiatives, par exemple :

  • Parlements et citoyens, qui permet aux parlementaires d’élaborer des lois avec les citoyens ;
  • Voxe.org : un comparateur de programmes politiques ;
  • Cap collectif, pour les collectivités associant leurs administrés dans la prise de décisions.

 

Un impact insuffisant

La participation des citoyens doit être prise en compte pour que ces nouveaux outils puissent pleinement jouer leur rôle. Lors de la consultation citoyenne autour du projet de loi République numérique, les participants n’ont pas eu le sentiment d’avoir été entendus.

On reproche également à ces nouveaux outils de toucher principalement les classes professionnelles supérieures qui vivent en milieu urbain.

 

Conclusion

Les nouvelles technologies offrent cette opportunité de consulter, instantanément et massivement, les citoyens. Dans quelle société voulons-nous vivre ? Les civic tech nous invitent à y réfléchir et à prendre des décisions tous ensemble. Reste à étendre ces dispositifs de manière que toutes les populations soient représentées.

 

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 175 avis
Sérieux, quand je téléphone à l'école je toujours réponse à mes interrogations....
maryse
Très bien...
ibrahima-sory
Jadore cette école...
ndeye-rokhaya-banary
Un très bon accueil Des cours simple et enrichissants...
axelle

Autres articles du blog