DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

La conférence des territoires

Emmanuel Macron a souhaité s’exprimer devant les élus de l’Assemblée nationale et du Sénat en tout début de mandat à l’occasion du lancement de la conférence des territoires. Un rendez-vous semestriel, dont objectif est de « conclure de vrais pactes de décentralisation avec les territoires ».

 

 

Contenu et organisation de la conférence

 

Lundi 17 juillet s’est tenue la première séance de cette conférence nationale des territoires au Sénat. Elle était l’une des promesses d’Emmanuel Macron lors de sa campagne et doit permettre de définir les objectifs de maîtrise et de réduction des dépenses, et garantir que tous les territoires soient entendus.

Cette conférence, qui doit se réunir tous les six mois, est présidée par le Premier ministre et composée des membres du Gouvernement, des représentants des collectivités territoriales, du Parlement et des organismes de concertation territoriale existants.

 

Les mesures annoncées et les préoccupations des élus

 

Lors de cette première conférence nationale des territoires, Emmanuel Macron a confirmé l’exonération pour 80 % des ménages de la taxe d’habitation. Si cette annonce inquiète les élus locaux, leurs préoccupations concernent davantage les 13 milliards d’économie prévus pour les collectivités. Les élus craignent ainsi une perte de l’autonomie financière et fiscale des collectivités territoriales.

L’annonce concernant la réduction du nombre d’élus locaux – notamment pour les régions et grandes métropoles – a également retenu leur attention.

Ainsi, la volonté de « reconnecter l’ensemble des territoires », c’est-à-dire les zones non couvertes par le haut débit et le réseau d’ici 2020, ne suffit pas à rassurer des élus locaux inquiets du devenir de l’autonomie de leurs collectivités.

 

Pour conclure

 

Il n’est plus question aujourd’hui pour le nouveau Gouvernement de parler de refonte du millefeuille territorial depuis Paris, mais plutôt de réviser en profondeur les ressources fiscales des collectivités territoriales.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 175 avis
Sérieux,très gentil,on travaille à son rythme,je recommande vivement!...
christophe
BONJOUR TOUT D’ABORD JE TIENS À REMERCIER COURS SERVAIS POUR MON INSCRIPTION ET MON INTÉGRATION AU SEIN DE LA STRUCTURE !! ENSUITE JE TIENS ...
hakima
Conseillère tres professionnels et réactif a chaque demande Les cours servais son tres bien gérée et leur proffesionel son toujour present et...
yoann
) Très bon application -)...
allaoui

Autres articles du blog