DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Les pôles de compétitivité

Dans une économie mondiale de plus en plus concurrentielle, la France a lancé en 2004 une nouvelle politique industrielle : les pôles de compétitivité

Les pôles de compétitivité

Les pôles de compétitivité

Concentrer les acteurs et faire émerger des projets innovants

Les pôles de compétitivité rassemblent sur un territoire donné des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation ainsi que des associations afin de développer des synergies coopératives.

Le nombre de pôle de compétitivité s’élève aujourd’hui à 71 sur le territoire : 7 pôles mondiaux, 11 pôles à vocation mondiale et 53 pôles nationaux. Ils doivent favoriser le développement de projets collaboratifs de recherche et de développement (1R&D) particulièrement innovant ; leurs activités concernent des domaines très variés comme l’aéronautique, l’agroalimentaire, les bio ressources, l’énergie, ingénierie, les services…

L’outil principal de financement de l’Etat est le Fonds Unique Interministériel qui a financé 1264 projets entre la création des pôles et 2014; ces projets représentent 5.8 milliards d’euros pour un soutien financier public de d’environ 2.3 milliards (11.4 milliards par l’Etat et prêt d’un milliard par les collectivités territoriales).

Les ambitions 2013/2018

La phase 2013/2018 vise à accroître l’impact économique des pôles pour davantage de croissance des entreprises et plus d’emplois.

La nouvelle phase de la politique des pôles s’inscrit dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi et se caractérise par une gouvernance plus partenariale entre l’Etat et les collectivités territoriales et plus particulièrement les Régions qui deviennent de véritables « copilotes » aux cotés de l’Etat.
Deux piliers structurent l’ambition de cette 3° phase : les retombées économiques des projets de R&D des pôles et l’amplification de l’accompagnement de la croissance des PME et ETI dans les territoires.

Les pôles doivent donc désormais devenir des « usines à produits d’avenir » qui transforment les efforts collaboratifs des travaux de R&D en produits, procédés et services innovants mis sur le marché.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 175 avis
Nous sommes bien accueillis et bien encadrés. Les référants sont très à l'écoute et efficaces....
peggy
Les conseils sont personnalisés et pertinents.
Les cours et la pédagogie proposés sont dynamiques et en adéquation avec les épreuves du...
louisiane
Ecole arrangeante afin de commencer rapidement...
claviere
Une très bonne école. Très bon accueil ( Mme BRUNOT et sa collègue). Jusqu'ici satisfait et totalement conqui....
doro

Autres articles du blog