DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.68.28

L’accord entre l’Europe et le Mercosur

Le monde est en mouvement incessant et les relations commerciales de plus en plus mondialisées. À l’heure où certains États se replient sur eux-mêmes et favorisent le protectionnisme, d’autres au contraire valorisent les échanges. C’est en ce sens que vient d’être conclu un accord important entre l’Union Européenne et le Mercosur composé de différents État d’Amérique du Sud.

 

© Oleksii – Adobe Stock

Le Mercosur, de quoi s’agit-il ?

Le marché commun de l’Amérique du Sud, Mercosur pour les hispanophones et Mersosul pour les lusophones, a été créé le 26 mars 1991 dans le cadre d’un traité d’Asunción ; les pays fondateurs sont l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, et permettent de réunir 213 millions de personnes. En 2004, la Colombie, l’Équateur et le Venezuela ont rejoint cette institution. Le Mercosur dispose d’un parlement qui a pour rôle de représenter les intérêts des citoyens des États membres : en cela, il s’agit d’un projet politique et économique.

Le Mercosur a pour objet :

  • la libre circulation des biens et des services ;
  • l’établissement d’un tarif extérieur commun ;
  • la coordination des politiques économiques dans le cadre d’une harmonisation des différentes législations nationales ;
  • l’élimination des barrières tarifaires dans le cadre des échanges entre États membres.
DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.68.28

L’accord Union européenne et Mercosur

Suite à des discussions commencées en 2000, l’Union européenne et les États du Mercosur se sont entendus le 28 juin sur un large accord commercial. L’accord va supprimer à terme 91 % des droits de douane imposés par le Mercosur aux produits provenant d’Europe ; l’Union Européenne, de son côté, va supprimer 92 % des taxes appliquées aux pays sud-américains.

 

© Rudie – Adobe Stock

 

Concernant les biens industriels, les principales mesures à retenir sont que les droits de douane du Mercosur seront progressivement éliminés pour ce qui concerne les voitures (35 %), les pièces détachées (14 à 18 %) ou les produits pharmaceutiques (14 %). Pour les produits agricoles les taxes du Mercosur sur le vin (27 %), les boissons gazeuses (20 à 35 %) seront également supprimées.

En parallèle l’Union européenne ouvre son marché aux produits agricoles en provenance du Mercosur.

Les mesures de protection

L’accord a cependant inséré un mécanisme de sauvegarde permettant d’imposer des mesures temporaires afin de réglementer les importations dans l’hypothèse d’une augmentation significative susceptible « de causer un préjudice grave à leur industrie ».

L’accord contient également un passage sur le principe de précaution qui permettra d’agir pour protéger la santé humaine, animale ou végétale face à un risque quelconque.

Il est également fait référence à l’accord de Paris sur le climat.

Conclusion

Ces différentes mesures ne font pas l’unanimité. Au-delà des partis politiques, c’est surtout le monde agricole qui s’est mobilisé. En effet, les représentants des paysans considèrent que la concurrence n’est pas loyale avec des pays qui ne respectent pas les mêmes normes et qui n’ont pas les mêmes contraintes en matière sociale mais également environnementales. Est notamment visé le Président brésilien, Jair Bolsonaro, qui a permis de réintroduire dans son pays plus de 120 produits phytosanitaires.

Les avantages d’une formation du Cours Servais

À VOTRE
RYTHME
SUIVI
PERSONNALISÉ
70.000
ÉLÈVES
FORMÉS
71,1%
ÉLÈVES
SATISFAITS*

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 241 avis
Bonne formation, les profs sont a l'écoute et ont peut vraiment travailler a notre rythme....
teva
Formation excellente , très bon suivie...
audrey
PARFAIT...
michaëlla
.......
matéo
Fermer

RAPPEL IMMÉDIAT ET GRATUIT !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.