DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.68.28

L’enquête sur le suicide en prison

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a annoncé le 21 août dernier la mise en place d’une mission d’inspection destinée à renforcer la prévention du suicide en milieu carcéral. L’objectif est également de faire la lumière sur celui de l’ex-enseignant qui s’est pendu aux Baumettes, à Marseille, début août.

 

prison - guard tower

©Jeffrey Zalesny / Adobe Stock

 

Une surpopulation carcérale chronique

Au 1er janvier 2020, on compte 70 650 pour 61 080 places dans les prisons françaises. Cette surpopulation, ajoutée à la vétusté des lieux entraîne des problèmes d’hygiène, de santé, d’absence d’intimité, génère tensions, violences… D’autre part, les délais d’attente sont exorbitants pour l’accès aux soins : plusieurs mois pour les soins dentaires et 8 mois pour un accompagnement psychologique.

Ces conditions de détention sont régulièrement dénoncées par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté ainsi que pas des instances internationales.

DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.68.28

Le suicide en prison : un phénomène d’ampleur

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que le niveau de suicide dans les prisons françaises soit le plus élevé d’Europe, et qu’il soit 6 fois plus élevé que dans la population générale. En 2019, le nombre de suicides s’élève à 128. L’année 2020 a été marquée par de nombreux suicides suspects ou alertant contre les conditions de détention : manque de suivi psychiatrique pour des détenus particulièrement fragiles, suicide en quartier d’isolement, en quartier disciplinaire, enquêtes montrant des négligences…

Ces faits et ces chiffres élevés ont amené le nouveau garde des Sceaux à commander un rapport sur la prévention du risque de suicide en prison.

 

prisonnier

©LIGHTFIELD STUDIOS/ Adobe Stock

Une politique insuffisamment efficace

Une politique de prévention du suicide en détention a été mise en place dès 1967 et s’est traduite en 2009 par la mise en œuvre d’un grand plan d’actions et de prévention. Ce plan s’articule en 5 axes et une vingtaine de mesures : renforcement de la formation des personnels pénitentiaires, lutte contre le sentiment d’isolement en quartier disciplinaire, application de mesures de protection pour les détenus en crise suicidaire.

Malgré la politique volontariste menée par le Gouvernement, les chiffres sont alarmants : 26 suicides pour 10 000 détenus aujourd’hui contre 1,4 pour 10 000 il y a cinquante ans.

La mission d’inspection

Le dernier événement en date a marqué l’actualité puisqu’il s’agit d’un enseignant en détention provisoire à la prison des Baumettes, incarcéré pour de petits délits, et souffrant de troubles obsessionnels compulsifs, qui se suicide par pendaison le 2 août. Une expertise psychiatrique lors de l’audience de remise en liberté de début juillet aurait peut-être permis de pointer la tendance suicidaire et de ne pas maintenir l’accusé en détention avant son jugement. Cet événement amènera Éric Dupont-Moretti à lancer une enquête et à demander un rapport sur la prévention du suicide en détention

La mission d’inspection devra donc examiner si l’ensemble des outils ont été utilisés pour prévenir ce suicide, et établir la progression du plan 2019-2022 sur la santé des détenus, notamment sur la prévention du suicide. L’Inspection générale de la justice et l’Inspection générale de la santé remettront au garde des Sceaux leurs recommandations au plus tard le 1er décembre.

 

surveillant-pénitencier

©LIGHTFIELD STUDIOS / Adobe Stock

Conclusion

L’environnement du milieu carcéral entraîne des conditions de vie parfois bien difficiles pour les détenus dans ce contexte de surpopulation et de violence parfois extrême. Espérons que le rapport commandé par le garde des Sceaux soit suivi de moyens à la hauteur des problèmes.

Les avantages d’une formation du Cours Servais

 
À VOTRE
RYTHME
 
SUIVI
PERSONNALISÉ
70.000
ÉLÈVES
FORMÉS
86,9%
ÉLÈVES
SATISFAITS*

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 168 avis
Ce qui serait bien c de pouvoir communiquer entre eleve pour pouvoir S'entraider niveau des devoire...
philippe
Cours intéressants mais il faudrait revoir la formulation des devoirs car parfois les explications ne sont pas claires....
karine
Des conseillères et consellier tres agreable et a l'écoute surtout d'une très bonne aide en cas de problème !...
aurélia
parfait, rien a dire...
maréva
Contactez-nous

Un projet de formation ? Nous vous appelons !*

callback

Jour
Heure

Merci de renseigner les champs obligatoires

thank you

Merci et à très vite

Un conseiller vous recontactera pour vous renseigner ou vous accompagner dans votre projet de formation.