DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

La police scientifique dans une affaire criminelle

Leur silhouette en combinaison blanche, un masque devant la bouche et les mains gantées, est connue de tous. Leur rôle précis, un peu moins. Et pourtant, les magistrats et jurés s’en remettent de plus en plus aux expertises de la police scientifique.

entrer dans la police formation a distance

 

Sa naissance

En 1832, la France abolit le marquage au fer rouge des délinquants. À partir de cette date, les services de police ont plus de mal à identifier les récidivistes et des mutations majeures vont alors toucher les procédés d’identification : c’est la naissance de la police scientifique.

En France,le premier laboratoire de police scientifique est créé en 1910.

Ses missions

Les trois corps de fonctionnaires de la police scientifique dépendent aujourd’hui du ministère de l’Intérieur.

Leurs principales missions sont la recherche et le prélèvement d’indices sur les scènes de crime, la gestion des grands fichiers d’authentification et le développement des techniques.

Un travail… scientifique

La police scientifique est la première à rentrer sur une scène de crime afin de garantir la préservation des traces et indices. Elle recherche et relève ensuite les traces les plus invisibles à l’œil nu comme les poils, les empreintes digitales…

Pour ce faire, des moyens scientifiques de pointe sont employés. La suite du travail est effectuée au laboratoire : création d’un fichier, mémorisation de tout ce qui a été relevé, recherche de traces et indices sur les objets.

L’ADN, molécule présente dans la quasi-totalité des cellules humaines, a révolutionné le travail de la police scientifique et permis de clore des affaires qui n’auraient sans doute jamais abouti sans cette découverte.

Elle est également à l’origine de la réouverture de dossiers pour lesquels des innocents avaient été emprisonnés.

En conclusion

La police scientifique est de plus en plus efficace. Mais ses moyens ne sont pas pour autant fiables à 100 %. Ainsi, si l’outil ADN est une technique d’identification quasi absolue des personnes, il ne peut pas tout résoudre.

D’autre part, lors de la manipulation dans les laboratoires, on n’est jamais à l’abri d’erreurs d’inattention.

Formation

Vous souhaitez entrer dans la police scientifique ? Découvrez la Préparation au concours d’Agent spécialisé de la police technique et scientifique (1ASPTS) du Cours Servais.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 247 avis
Plutôt clair dans l'ensemble...
carole
Super bien...
jemela
C'est bien mais des exercices qui se valide mal...
elodie
Cours bien explique et très organiser....
kevin

Autres articles du blog