DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

Le mouvement social en Guyane

La Guyane, frontalière du Brésil, du Vénézuela et du Suriname, est une région et un département français situés en Amérique du sud. Depuis plusieurs semaines, le territoire est paralysé par un fort mouvement social, qui réclame la mise en place de moyens supplémentaires pour faire face à de profondes difficultés économiques et à une insécurité croissante.

La Guyane : une collectivité unique

La loi constitutionnelle du 28 mars 2003 a donné la possibilité aux départements et aux régions d’Outre-mer de se doter d’une collectivité unique exerçant à la fois les compétences de la région et du département, approuvée dans le cadre d’un référendum par les Guyanais le 24 janvier 2010.

La collectivité unique de Guyane est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Elle est gérée par un organe délibérant, l’assemblée de Guyane. Aujourd’hui, son statut et ses liens avec la métropole sont remis en cause par les manifestants et les organisateurs de la grève générale.

Une situation explosive

La Guyane fait face depuis longtemps aux problèmes d’un territoire en voie de développement : criminalité croissante, chômage pour 23 % de la population active, 44,3 % de pauvreté, ainsi qu’une forte fécondité, sans pour autant qu’il y ait une amélioration des services d’éducation et de santé, ni de réponse à l’insalubrité des logements.

Des milliers d’habitants vivent dans des bidonvilles ou des communes isolées, inaccessibles et sans accès aux soins. L’enseignement est inadapté et met de côté les Amérindiens ne partageant pas la même culture ni la même langue.

Des revendications sociales portées par des collectifs de citoyens

La mobilisation de grève générale, soutenue par la plupart des élus locaux, s’appuie sur des collectifs de citoyens qui réclament un plan Marshall pour la Guyane : plus de routes, d’écoles, d’hôpitaux, d’accès à l’eau potable, à l’électricité, à Internet, plus de formations professionnelles et plus de moyens pour lutter contre la délinquance et la déscolarisation qui frappe la jeunesse.

Ils insistent sur l’urgence de développer un nouveau tissu économique et social, et de revoir le cadre réglementaire. Les organisateurs réclament un nouveau statut pour ce territoire, dont le lien « trop centralisé et vertical avec Paris [] empêche le pays d’avancer ».

Les propositions gouvernementales

Le Gouvernement a fait plusieurs propositions, parmi lesquelles la signature d’un Pacte d’avenir annoncé en 2013 et estimé insuffisant.

Dernièrement, le ministre de l’Intérieur a proposé une série de « décisions fermes et sans appel » et la ministre des Outre-mer s’est engagée à consacrer 1,085 milliard d’euros pour des « mesures d’urgence ». Ces propositions ont été qualifiées d’insuffisantes…

Conclusion

Les Outre-mer sont importants pour la France, mais les populations ont le sentiment d’être délaissées. Les difficultés structurelles sont énormes. La situation est complexe, car il y a beaucoup de langues et de communautés, ainsi qu’une population jeune qui s’inquiète pour son avenir.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 247 avis
J en suis juste au commencement mais il y a un très bon suivi des élèves....
duhamel
J’ai été bien accueilli par les représentants et j’ai eu toutes les explication nécessaires pour choisir se que je voulais faire....
hovel
Le Cours Servais me permet de préparer mon concours en toute quiétude....
vincent
Bien informé et bien entouré dans les démarches à effectuer....
anaïs

Autres articles du blog