DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Nouveau quinquennat : la feuille de route des préfets

Les missions des préfets sont amenées à évoluer sous l’impulsion des différents présidents de la République. Emmanuel Macron a récemment détaillé les priorités d’action des préfets, qu’il veut voir assumer un « rôle managérial » vis-à-vis de leur administration et du territoire qu’ils pilotent.

 

Les préfets, des relais de l’État

« On peut gouverner de loin, mais on n’administre bien que de près », dixit Napoléon, à l’origine de la création du statut de Préfet. Son rôle est d’assurer partout la souveraineté de la loi Républicaine.

L’unité de l’État est un principe fondamental dans la République française. La loi doit être appliquée de la même manière sur tout le territoire. En charge de la bonne application des politiques de l’État sur le territoire départemental, le préfet représente au niveau local l’administration nationale dont il dépend.

 

Déconcentration versus décentralisation

Le Préfet est donc une autorité déconcentrée. La déconcentration et la décentralisation sont deux notions très différentes.

Si la déconcentration consiste à représenter le pouvoir central au niveau local, la décentralisation quant à elle consiste à transférer une partie des compétences de l’État à des autorités locales – collectivités territoriales – qui disposent d’une autonomie administrative et financière – conseil municipal, assemblée départementale, etc.

 

Les préfets ont rencontré le Président de la République

Le 5 septembre dernier, Emmanuel Macron a réuni les préfets pour leur présenter leur nouvelle feuille de route. Il a rappelé que les dotations aux collectivités ne seraient pas revues à la baisse en 2018, mais que des économies de fonctionnement étaient toutefois nécessaires.

Les préfets devront rédiger des « contrats financiers » avec les 300 plus grandes villes. Selon l’exécutif, ces contrats financiers permettront « une évaluation continue », voire un « contrôle a posteriori » des budgets des collectivités.

 

Les grands axes de la feuille de route

Emmanuel Macron a présenté aux préfets une série de mesures qui seront mises en application sur les territoires, voire qui ont déjà été lancées pour certaines :
Côté sécurité : réduction du nombre de contrats aidés, mise en place d’une police de sécurité quotidienne, expérimentation d’un centre de personnes radicalisées sous main de justice.
Côté territoire : disparition du département des Bouches-du- Rhône, intégré à la métropole Provence-Alpes-Côte d’Azur, absorption des départements de la petite couronne dans la métropole du Grand Paris.

 

Conclusion

À moins d’un mois des élections sénatoriales, le chef de l’État continue d’affirmer, à travers cette conférence très médiatisée devant les préfets, sa volonté de réforme territoriale lancée lors de la conférence des territoires.

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 252 avis
bon suivi et bonne équipe pedagoje ne met que quatres etoiles car czrtains bug informatique...
julien
Les cours et les ateliers sont super mais je ne comprends pas très bien pour le système de points pour participer aux ateliers car là je ne pe...
line-marina
Bien dans l'ensemble, bien organisé pour suivre les cours, avec plus d'exercice élèves professeurs en communication via le site serait encore ...
aziz
j' apprécie énormément le fait que on a des personnel spécialement de cours servais qui sont la pour nous aider et a nous mettre dans nos voi...
djounaidine

Autres articles du blog