DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Les grandes orientations du budget 2019 de l’État

Le 20 novembre dernier, le projet de loi de finances (PLF) était voté à l’Assemblée nationale. Un texte déterminant fixant le budget de l’État pour l’année 2019. Tour d’horizon des mesures prises pour l’année à venir.

retour sur les orientations 2019 du budget de l'Etat

© kotoyamagami / Adobe Stock

La construction du budget de l’État

En novembre de chaque année, une loi de finances est votée, qui définit les mesures fiscales et budgétaires pour l’année à venir. Le projet de loi de finances (PLF) est préparé bien en amont par les différents ministères, qui se réunissent de janvier à mai avant de procéder à des arbitrages durant l’été.

La loi organique relative aux lois de finances (ou LOLF), promulguée en 2001, a profondément modifié l’allocation des budgets de l’État. Avant celle-ci, chaque ministère disposait d’une certaine somme qu’il gérait de manière autonome. Aujourd’hui, le budget général de l’État est divisé en 580 actions concrètes, réparties en 34 missions. Chaque mission englobe les dépenses d’une politique publique.

L’organisation et les contrôles du budget de l’État

L’efficacité des actions est mesurable grâce à des objectifs définis, qui doivent être communiqués par le biais des RAP (Rapports annuels de performance). Le contrôle de la bonne exécution des lois de finances est effectué par les comptables publics, puis par la Cour des Comptes, qui analyse en détail la gestion des crédits alloués à chaque mission.

L’autre changement notable apporté par la LOLF est le rôle du Parlement, chargé de voter le budget alloué pour chaque mission. De plus, l’élaboration de la loi de finances obéit à un parcours réglementaire précis :

  • Septembre : présentation du PLF à la commission des finances de l’Assemblée nationale.
  • Octobre-novembre : vote à l’Assemblée Nationale et au Sénat.
  • Décembre : examen du texte par le Conseil constitutionnel.
  • 31 décembre au plus tard : publication au Journal officiel (JO).
  • 1er janvier : entrée en vigueur de la loi de finances.

Les mesures principales pour 2019

Les trois politiques publiques prioritaires décidées pour le budget 2019 sont :

  • Le travail : mise en place de 130 000 Parcours emploi compétences.
  • L’investissement des entreprises : baisse du taux d’imposition sur les sociétés à 31 %, allègement des cotisations sociales.
  • L’environnement : taxes sur les carburants et sur les véhicules polluants.

Parmi les autres mesures phares, on peut citer la hausse des taxes sur le diesel, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu ‒ qui sera effectif dès le 1er janvier ‒, l’augmentation de la prime d’activité et la baisse de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages français.

Conclusion

La construction du budget de l’État dessine les orientations politiques majeures pour l’année à venir. Cette année, plusieurs mesures font parler d’elles, notamment la réduction de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages et la hausse des taxes sur le carburant, à l’origine du mouvement des « gilets jaunes ».

Les avantages d’une formation du Cours Servais

70.000

ÉLÈVES
FORMÉS

8,5/10

ÉLÈVES
SATISFAITS

Á VOTRE
RYTHME

SUIVI
PERSONNALISÉ

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 253 avis
Jadore cette école...
ndeye-rokhaya-banary
Tres simple à utiliser. Bien expliquer...
trompat
Le cours servais est une école qui donne envie d'apprendre en travaillant à son rythme avec des supports très utiles, l'équipe pédagogique r...
cassandra
Nous sommes bien accueillis et bien encadrés. Les référants sont très à l'écoute et efficaces....
peggy

Autres articles du blog