DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.68.28

Quel visage pour la future police municipale de Paris ?

C’est la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui l’a annoncé le 25 janvier dernier. Une police municipale verra le jour d’ici 2020. S’appuyant sur le rapport d’un audit sur la sécurité quotidienne des Parisiens commandé par la municipalité, la maire de la capitale française a changé de position en optant pour des policiers municipaux non armés. Voici à quoi devrait ressembler la future police municipale de Paris.

 

maire-de-paris-hidalgo-police-municipale

© Aterrom – Adobe Stock

Police de la paix

L’ambition de la nouvelle police municipale de Paris est simple : faire respecter les règles du quotidien. Tel est le désir d’Anne Hidalgo, pourtant longtemps opposée à ce projet. Mais à quatorze mois des élections municipales, où les conseillers de Paris issus de l’opposition veulent faire de la sécurité une priorité, la première magistrate de Paris a saisi l’opportunité.

Deux ans et demi après la création de la DPSP (Direction de la Prévention de la Sécurité et de la Protection) ou plus communément appelé « brigade anti-incivilités », la mairie de Paris souhaite donc aller encore plus loin.

Cette nouvelle police municipale pourra intervenir 24h/24 afin de « faire respecter la propreté des rues, en luttant contre les dépôts d’ordures ou le vandalisme, assurer la tranquillité publique, en luttant contre les nuisances sonores dans les rues et les espaces verts » comme l’a expliqué Anne Hidalgo dans un entretien au Parisien. De plus, cette police « protègera les citoyens dans leurs déplacements, c’est-à-dire veiller à la sécurité des piétons sur les trottoirs, au respect des pistes cyclables et des feux tricolores, ou encore à la bonne application des normes antipollution ».

Mais la maire de Paris le promet, cette future police municipale ne sera pas armée, du moins, d’aucunes armes à feu. Et Anne Hidalgo a beau invoquer l’exemple bordelais ou celui de Londres, sur ce fait précis, l’opposition s’est fait très critique.

DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.68.28

Blâmes & Cie

Dans une habitude pré-électorale (ou pas), les critiques des opposants (ou pas) sont toujours à l’affût. Si certains s’en félicitent, comme les membres de l’UDI-Modem qui ont fait résonner leur « fierté » d’avoir réussi à convaincre la municipalité sur un sujet que les centristes défendent depuis bientôt 40 ans, d’autres ne se laissent pas prier pour émettre des avis plus que négatif. En première ligne, Pascal Julien, du groupe écologiste s’est offusqué de ce « revirement » qu’il estime « spectaculaire, complet et opportuniste ». Le groupe de Benoit Hamon, Génération.s, demande tout simplement à la municipalité en place de « reporter sa démarche ». Enfin, pour la conseillère insoumise Danielle Simmonet, la maire a « retourné sa veste » pour des raisons électorales.

En supplément de toutes ces attaques, plusieurs élus dénoncent « un flou » juridique sur ce futur corps et ses compétences. Florence Berthou, maire LR du 5e arrondissement estime que « Sans armement ni compétence générale, la police municipale parisienne ne pourra répondre au besoin de sécurité criant, alors que les crimes et délits ont augmenté de 20% entre 2012 et 2017 ».

Mais l’exécutif, par la voix de son adjointe à la sécurité, Colombe Brossel, n’entend pas renoncer ou lever le pied sur ce point. Si la promesse de clarifier les missions de la future police municipale d’ici à l’été 2019 pour calmer les inquiétudes des alliés ne suffira peut-être pas, un contrat pluriannuel entre la ville et la préfecture de police sera conclu « afin que les effectifs de la Police nationale dans les commissariats d’arrondissement ne puissent pas être diminués ».

A défaut d’un grand enthousiasme de nombreux élus, des débats avec les Parisiens seront prochainement organisés afin de communiquer au mieux sur le rôle et l’importance de ce projet. Selon l’institut Ipsos, 82% des Parisiennes et des Parisiens soutiennent la création d’une police municipale dans leur ville.

Les avantages d’une formation du Cours Servais

70.000

ÉLÈVES
FORMÉS

8,5/10

ÉLÈVES
SATISFAITS*

Á VOTRE
RYTHME

SUIVI
PERSONNALISÉ

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.5/5 sur 254 avis
Mon inscription se passe très bien je me prépare on ce moment pour le concours le 18/12/19 ....
anderson
Je suis satisfaite. On m'a tout de suite mis dans le bain. Rien à dire....
lydiane
Une bonne école a distance...
chloé
Cours très explicatif et assez détaillé rien que du bonheur...
steven

Autres articles du blog

Fermer

RAPPEL IMMÉDIAT ET GRATUIT !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.