DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :


* Sauf week-end et jours fériés

Quel est le rôle de la préfecture de police lors des manifestations des « Gilets Jaunes » ?

Lors des manifestations des « Gilets jaunes » qui ont eu lieu ces derniers samedis, des violences ont été constatées. Dans ce contexte, la mairie de Paris réclame un meilleur encadrement et une plus grande fermeté à la préfecture de police de Paris. Zoom sur une administration unique en France.

prefecture-police-gilets-jaunes

©10nach8 / Adobe Stock

Une institution unique

C’est Napoléon qui en 1800 avait placé la capitale sous l’autorité d’un préfet de police. Depuis, Paris est la seule ville de France à disposer d’une préfecture de police. Elle est donc rattachée au ministère de l’Intérieur et chargée de la sécurité intérieure de la capitale et des départements voisins. À ce titre, de nombreuses missions lui sont confiées : protection des institutions et des ambassades, plans Vigipirate, encadrement des événements, sécurité routière, formalités administratives.

La préfecture de police de Paris est dirigée par un préfet de police, nommé en conseil des ministres. Michel Delpuech est le supérieur hiérarchique de 43 800 agents, parmi lesquels on compte 27 500 policiers et 8 400 sapeurs-pompiers. La préfecture dispose également d’une police scientifique et d’un institut médico-légal.

La mairie de Paris est subordonnée aux décisions de la préfecture de Police. Le préfet de police détient également des compétences départementales ‒ lutte contre les incendies ‒ et régionales ‒ transports.

L’encadrement des manifestations des « Gilets jaunes »

À Paris, toute manifestation doit être déclarée au préalable à la préfecture de police. Cette déclaration permet la mise en place de dispositifs de sécurité adéquats. Les manifestations des « Gilets jaunes » ont parfois été déclarées, mais uniquement sur certains tronçons.

Après l’acte I des manifestations le samedi 1er décembre dernier, le préfet a dénoncé une « violence extrême et inédite ». Le samedi suivant, un protocole de sécurité inédit a donc été mis en place à Paris : 8 000 forces de l’ordre, des véhicules blindés, des hélicoptères, une fouille systématique des piétons, la fermeture des musées et des magasins, la fermeture de certaines routes et stations de métro.

Plus de 1 000 interpellations ont eu lieu à Paris, qui font aujourd’hui débat chez certains avocats, dénonçant des « interpellations préventives » de personnes dans le but de les empêcher de manifester. Autre problème dénoncé par Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris : « en ayant moins de barricades, il y a eu beaucoup plus de dispersions, donc beaucoup plus de lieux impactés par des violences ».

Conclusion

Ainsi, le dispositif de sécurité mis en place pour l’acte IV a été jugé plus « performant » que les samedis précédents, sans toutefois être parfait. Le coût des dégâts occasionnés par les casseurs s’estime à plusieurs millions d’euros. L’État étant civilement responsable de ce type de détériorations, les assureurs seront en droit se retourner contre lui.

Les avantages d’une formation du Cours Servais

70.000

ÉLÈVES
FORMÉS

8,5/10

ÉLÈVES
SATISFAITS

Á VOTRE
RYTHME

SUIVI
PERSONNALISÉ

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.4/5 sur 276 avis
Excellent cours, très facile de compréhension, et suivit régulièrement par l’equique Des Cours Servais....
héloïse
LES COURS SON TRÈS TRÈS BIEN CORSEZ MAIS IL LE FAUT POUR MA RÉUSSITE SELLA ME FAIT UNE EXPÉRIENCE PRÉCIEUSE ET J'AIMERAIS BIEN LA PARTAGE...
sophie
Tout est bien expliqué...
fabien
Si quelqu'un prépare un concours je l'encouragerais à suivre la même voix que moi et franchir le cap!...
philippe

Autres articles du blog