DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

Gendarme en PSPG – Peloton spécialisé de protection de la Gendarmerie

Agent administratif des impôts

Face aux menaces diversifiées, les forces de sécurité n’ont de cesse de faire évoluer leur secteur afin d’assurer la protection des civils et des sites sensibles. Le PSPG est le Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie. Vous souhaitez rejoindre leurs rangs ? On vous explique comment.

Le PSPG – unité de lutte contre le terrorisme

Expérimenté en 2008 et créé en 2009 par le ministère de l’Intérieur conjointement avec le ministère des Armées, et en accord avec le contrat signé entre EDF et la Gendarmerie Nationale en 1980, cette unité a pour but de lutter contre le terrorisme sur les sites nucléaires de production électrique. En effet, afin d’assurer la protection des sites et de ses employé(e)s face aux menaces terroristes constantes, il fut décidé de créer un peloton spécialement entraîné afin de garantir la protection des lieux, des employé(e)s et des civils contre le terrorisme nucléaire.

Des gendarmes entraînés par le GIGN

Entraînés par le GIGN, les gendarmes des 21 unités du PSPG doivent avant tout évoluer sur des sites industriels spécifiques. Il leur faut donc acquérir une grande technicité pour pouvoir intervenir sur des sites sensibles et dans des situations dangereuses. Développé sur les CNPE (Centres Nucléaires de Production d’Électricité) le PSPG est la première réponse lors d’attaques contre des sites nucléaires de production électrique. Si le sous-officier du GIGN estime que le dispositif de sécurité mis en place par le sous-officier du PSPG est suffisant, et que les conditions sont favorables, le PSPG peut alors intervenir. En effet, le PSPG reste sous les ordres du GIGN, tout en étant une unité à part entière.

Missions et rôle de ce gendarme

Chargé d’assurer la sécurité des sites nucléaires de production électrique, il est en première ligne pour la surveillance, l’intervention et, le cas échéant, l’interpellation lors de la détection de comportements suspects. Les pelotons du PSPG peuvent être aussi, si la demande ne contrevient pas à leur premier devoir, assister les différentes unités de Gendarmerie dès lors que la demande est faite par les commandants de régions, de groupements ou compagnies de gendarmerie départementale dans le cadre d’enquêtes judiciaires qui nécessitent des connaissances spécifiques dans leur domaine. Sollicités également lors d’urgences absolues (prise d’otage, forcené…) ils sont dépêchés sur les sites en attendant l’action du GIGN ou en coordination avec eux.

Quelle formation pour rejoindre cette unité d’intervention de la gendarmerie ?

Avant de vous spécialiser dans la sécurité des sites nucléaires, il vous faudra passer le concours pour devenir Gendarme. Une fois fait, le recrutement se fait sur la base du volontariat. Vous serez amené(e) par la suite aux différentes formations coordonnées par le GIGN afin de rejoindre les rangs du PSPG. Si vous souhaitez faire une formation pour devenir Gendarme avec le Cours Servais, n’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers.

Les avantages d’une formation du Cours Servais

70.000

ÉLÈVES
FORMÉS

8,5/10

ÉLÈVES
SATISFAITS

Á VOTRE
RYTHME

SUIVI
PERSONNALISÉ

L'avis de nos élèves : Gendarme en PSPG

4.3/5 sur 4 avis
très bien...
stan
Avoir une formation à distance pour préparer un concours d'entrée à la fonction publique n'est pas donné à tout le monde. Le Cours Servais ...
sanna amamri
Contenu complet, le groupe Cours Servais toujours aux côtés pour assurer une réussite...
prescilia