DOCUMENTATION GRATUITE

CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.28
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

Sous direction cybercriminalité

Agent administratif des impôts

Créée par arrêté du 29 avril 2014, la SDLC (sous-direction de lutte contre la cybercriminalité) est chargée de prévenir et de réprimer la cybercriminalité. Elle est placée sous la tutelle d’un commissaire divisionnaire et compte plus de 80 personnes dans ses rangs.

Les nouvelles technologies et la criminalité

Depuis certaines affaires rapportées par les médias (virus Loveletter, etc.), le monde du web a perdu de sa simplicité. Il ne s’agit plus d’un réseau libre et ouvert, orienté vers le partage de la connaissance, dont ses fondateurs avaient rêvé. Les phénomènes qui l’ont accompagné, tels que celui de généralisation des économies ont entraîné des changements structurels basiques dans la gestion des institutions publiques et des entreprises. Les conséquences sociales, économiques et politiques de ces phénomènes ont naturellement introduit un niveau additionnel de complexité dans la compréhension de la criminalité. C’est dans cette logique que la sous-direction de lutte contre la cybercriminalité a vu le jour. La création de la SDLC procède en effet du besoin d’adapter le mécanisme du ministère de l’Intérieur à la globalisation de l’usage des nouvelles technologies pour la réalisation des infractions. Elle s’inscrit également dans un contexte global de mobilisation des structures publiques pour délivrer des réponses aux menaces relatives à la cybercriminalité.

Le rôle et les missions de la SDLC

L’action judiciaire de la SDLC est d’apporter une réponse de spécialistes à des modes opératoires pointus et en perpétuelle évolution. Cette action judiciaire s’articule autour de plusieurs missions à savoir :

– la centralisation des informations utiles au bénéfice des enquêteurs
– la répression des infractions relatives aux atteintes aux méthodes de traitement mécanisé de données, des atteintes aux méthodes de paiement, des fraudes aux acteurs de communications électroniques et des escroqueries réalisées sur Internet
– le traitement de contenus illicites (collecte des plaintes en ligne, leur recoupement et leur exploitation)
– la formation initiale des investigateurs en cybercriminalité et des premiers intervenants
– la construction d’une réponse publique aux entreprises et aux particuliers non identifiés en tant qu’opérateurs d’importance vitale et cibles préférées des cyberattaques
– l’identification des nouveaux modes opératoires et les bonnes pratiques qui permettent de réduire les risques d’attaque

Organigramme cette sous-direction de DCPJ

Cette sous-direction de la DCPJ (direction centrale de la police judiciaire) est organisée comme suit :
– un office de coordination stratégique : directement rattaché au sous-directeur, ce bureau spécifie la doctrine et la stratégie de la sous-direction
– l’OCLCTIC (office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication) : cet office compte 5 sections à savoir une section de l’Internet, une section opérationnelle, une section d’assistance technique, de recherche et de développement, une section de la formation et une section des relations internationales
– la division de l’analyse et de l’anticipation : cette division comporte aussi une cellule d’information du public

Pour mener à bien ses diverses enquêtes, la SDLC peut compter sur ses 14 laboratoires d’investigation opérationnelle numérique, ses 700 fournisseurs de services sur Internet répertoriés et ses 80 investigateurs spécialisés formés chaque année.

Devenir policier en cybercriminalité – comment rejoindre les services de la police nationale ?

Vous êtes passionné du web et vous souhaitez intégrer ce service de la Police nationale ? En tant que sous-direction de la DCPJ, il convient de passer des concours et des épreuves de sélection pour pouvoir l’intégrer. Pour ce faire, nous sommes à votre entière disposition.
Le Cours Servais, notre centre de formation à distance vous délivre en effet toutes les armes nécessaires à la réussite du concours de policier Vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé et adapté à vos aspirations. Vous avez, par ailleurs, la possibilité de vous inscrire quelle que soit la période de l’année. N’hésitez donc pas à nous contacter pour en savoir plus.

Les avantages d’une formation du Cours Servais

70.000

ÉLÈVES
FORMÉS

8,5/10

ÉLÈVES
SATISFAITS

Á VOTRE
RYTHME

SUIVI
PERSONNALISÉ

L'avis de nos élèves : Cours Servais

4.3/5 sur 256 avis
Pour le moment je donnerai 14 ms ca fait pas assez longtps pour donner une note.par contre je trouve que la durée des corrigés des devoirs sont...
virginie
Satisfaite , Rapide et disponible...
linda
Les cours sont très bien fait et il y a un très bon suivis, je ne suis pas déçu d'avoir choisi ces cours....
alizé
École très professionnelle et très sérieuse...
linda